Deep Body

Grégory Chatonsky

Deep Body

2019

Modélisation 3D

Deep Body est une série de sculptures représentant des fragments de corps humain (ici un visage). Le corps y est comme démembré ou en cours de remembrement, entre destruction et reconfiguration. Chaque partie a été creusée par son double grâce à une opération booléenne de type « A not B » de sorte que le visage semble porter un autre visage, la main est creusée par une autre main permettant d’y placer ses propres doigts, le dos permet à un torse de s’y mettre. Tout se passe comme si les organes en portant la trace d’autres organes permettaient à ceux-ci d’y reprendre place. Reprenant le thème de la symétrie des corps et de leur caractère impaire tel que Kant l’a abordé, Deep Body rend sensible une hantise des organes sans corps.
 

Bio

Depuis le milieu des années 90, Grégory Chatonsky travaille sur le Web et principalement sur son affectivité le menant à questionner l’identité et les nouvelles narrations qui émergent du réseau. À partir de 2001, il a commencé une longue série sur la dislocation, l’esthétique les ruines et l’extinction comme phénomène artificiel et naturel. Au fil des années, il s’est tourné vers la capacité des machines à produire de façon quasi autonome des résultats qui ressemblent à une création humaine. Ces problématiques sont devenues convergentes grâce à l’”imagination artificielle” qui utilise les données accumulées sur le Web comme matériau d’apprentissage afin de produire une ressemblance. Dans le contexte d’une extinction probable de l’espèce humaine, le réseau apparait comme une tentative désespérée pour créer un monument par anticipation qui continuerait après notre disparition.http://chatonsky.net http://incident.net Le texte audio que vous entendez a été écrit en dialogue avec une intelligence artificielle entraînée sur la solitude le 27/03/2020.